LA THEORIE SYMBIOTIQUE

Une théorie intégrative de l'économie régénérative.

LOGO THEORIE SITE.001.jpeg

LES PRINCIPES COMMUNS

ET LES LOIS DE PUISSANCE

D'UNE ÉCONOMIE EN ÉCOSYSTÈME CAPABLE

DE RÉPONDRE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES, ÉCONOMIQUES

ET SOCIAUX DÈS MAINTENANT.

 
image003_edited_edited_edited.jpg

LES 6 PRINCIPES
DE L'ÉCONOMIE SYMBIOTIQUE

LA THÉORIE SYMBIOTIQUE MONTRE QUE LES MODÈLES TECHNIQUES, PRODUCTIFS, ÉCONOMIQUES, SOCIAUX ET VIVANTS, CAPABLES DE RÉGÉNÉRER LEURS RESSOURCES FONCTIONNENT SYSTÉMATIQUEMENT SELON 6 PRINCIPES COMMUNS. APPLIQUÉS AUX 3 CHAMPS ÉCONOMIQUES ( LA PRODUCTION, LA CONSOMMATION ET LA GOUVERNANCE) ET 3 SPHÈRES DE RESSOURCES (VIVANTES, SOCIALES, TECHNIQUES), ILS SUFFISENT A DECRIRE ET CONSTRUIRE UNE ECONOMIE REGENERATIVE

1

DIVERSITÉ

Dans le respect de l’intégrité

Les systèmes régénératifs valorisent
la diversité des ressources qu’elles soient économiques, sociales ou vivantes.
C’est ainsi qu’ils augmentent
leur autonomie. Les systèmes régénératifs
se caractérisent aussi par leur diversité d’usage : ils aboutissent à une personnalisation des biens et des services.

2

TERRITOIRES COMMUNS

De flux, d’intérêts, de valeur

Les acteurs organisent des territoires communs de flux matériels et immatériels également accessibles à tous, où
les ressources circulent de façon fluide,
sans entrave ni discrimination, afin
de garder les capacités du système à créer, innover et croître de lui-même, ce qui est
la condition de sa puissance

3

COOPÉRATION

Libre et directe

Les systèmes régénératifs s’organisent
en réseaux : le bâti, le vivant et le social
se maillent ; les acteurs et les éléments communiquent directement entre eux. 
Ils minimisent le nombre d’intermédiaires pour réduire le gaspillage d’énergie,
de matière et d’information. C’est ce qui
est le moteur de leur efficience.

4

EFFICIENCE

Matérielle, énergétique, informationnelle

Les systèmes économiques et productifs recherchent l’efficience maximale
dans leur utilisation d'énergie, de matière
et leur production d’information,
pour augmenter leur rentabilité
et leur résilience face aux variations
de prix et de disponibilités des ressources

5

SERVICES RENDUS

PAR LES ECOSYSTEMES

Vivants, sociaux et industriels

Les activités économiques utilisent
en priorité les services rendus par
les écosystèmes, qu’ils soient vivants, sociaux, techniques. C’est ainsi qu’ils régénèrent leurs ressources ou en créent
de nouvelles qu’il s’agisse de biens
ou de services

6

ÉQUILIBRES ÉCOLOGIQUES

Biogéochimiques, physiologiques, écologiques, psychologiques

Les systèmes régénératifs s’inscrivent
au maximum dans le respect des équilibres biogéochimiques et physiologiques
de la planète. Ils vont vers un affranchissement des combustibles fossiles et de tout ce qui perturbe massivement les équilibres physiologiques : perturbateurs hormonaux, mutagènes, tels que
les pesticides, herbicides, conservateurs, plastiques, énergie nucléaire, etc.
C’est la condition de la durabilité
de l’économie humaine.

 

LES 3 SPHERES DE L’ECONOMIE SYMBIOTIQUE

LA THÉORIE SYMBIOTIQUE DISTINGUE TROIS SPHÈRES QUI DES LORS QU’ELLES SONT GÉRÉES
SELON CES SIX PRINCIPES, ENTRENT EN SYNERGIE ET AUGMENTENT LA DISPONIBILITÉ DES RESSOURCES.

LA SPHÈRE DU VIVANT

C’est la dimension vivante des systèmes et notamment les « solutions fondées sur la nature » qui utilisent les multiples capacités du vivant, comme le pouvoir nourricier des végétaux, la régulation thermiques des arbres, le pouvoir épurateur des zones humides etc. »

LA SPHÈRE TECHNIQUE

Ce sont les modèles productifs
et économiques qui permettent le reusage de la matière (interopérabilité des composants, écoconception, économie circulaire et de fonctionnalité, infrastructures d’énergies renouvelables…) qui mobilisent l’énergie et la matière comme ressources principales.

LA SPHÈRE SOCIALE

Ce sont les modèles sociaux et juridiques qui produisent en réseau, favorise
la consommation et l’usage en réseau
et la répartition de la décision et de la valeur en réseau : intelligence collective, économie du pair à pair, gouvernance des communs, structures juridiques répartissant la décision et la valeur… dont la principale ressource est l’information et la capacité de conception
et d’organisation humaine ainsi que
les aspirations des individus.

 
image001_edited_edited.jpg

LES TROIS CHAMPS
DE L’ÉCONOMIE SYMBIOTIQUE

LA THEORIE SYMBIOTIQUE DISTINGUE TROIS CHAMPS QUI DES LORS QU’ELLES SONT GÉRÉES SELON CES SIX PRINCIPES, ENTRENT EN SYNERGIE ÉGALEMENT
ET AUGMENTENT LE NOMBRE DE SERVICES RENDUS PAR UNITÉ DE RESSOURCES.

  1. LA PRODUCTION

  2. LA CONSOMMATION ET L’USAGE

  3. LA GOUVERNANCE

En 2022, le rapport du GIEC a souligné la mise en lien de ces trois sphères et de ces trois champs comme

les réponses les plus signifiantes au dérèglement climatique.